GIANERICA – Le couple d’artistes Erica et Gian Pedretti

 

Documentaire 55′, 2019

Idée : Vincenzo Baviera

Réalisation : Lucienne Lanaz

Co-auteur : Bärbel Dalichow

Caméra : Hans-Toni Aschwanden

Son : Nadja Gubser / Janosch Röthlisberger

Montage : Hans-Toni Aschwanden / Ruth Bartlome

Musique : Corin Curschellas

Regisseur : René Graber

Bestgirl : Julie Pozner

Bestboy : Willy Schild

Voix : Miriam Japp / Charlotte Heinimann / Dominik Zeltner

Traductions : Daniela Cavadini / Sylvie Charmillot / Geneviève Clavel / Caspar Pult

Mixage son : Rolf Büttikofer, Zone 33

Encoding/Soutitrage : Sophie Laesslé et Alain Laesslé Concepts

Collaboratrice : Martigna Pedretti

Affiche : Mary Jo Fahrny

Production : JURA-FILMS, Grandval

Distribution : JURA-FILMS “Contact

Avec le soutien de :

Aries Felix, Blüchert-Stiftung Walter F., Carré d’Art, Commune La Neuveville, Corymbo Stiftung, Gemeinde Celerina, Göhner Ernst Stiftung, Kanton Bern, Erziehungsdirektion, Amt für Kultur, Kanton Graubünden, Erziehungs-, Kultur- und Umweltschutzdepartement, Kanton St. Gallen, Amt für Kultur, Kulturförderung, Kreisamt Oberengadin, Kulturförderungskommission, Region Maloja, Kresau 4-Stiftung, Municipalité de Grandval, Mussard Claire-Annette, Sandoz Family Office, Soroptimist Club Biel-Bienne, Spinner Regula

Synopsis

L’artiste Gian Pedretti (*1924) dit que la poésie est un moyen de contrer le malheur et l’injustice. Depuis leur jeunesse, Gian et sa femme, l’écrivaine et artiste reconnue, Erica Pedretti (*1930), qui ont atteint l’âge de la sagesse, se consacrent à l’art dans ce sens. Comment ont-ils pu maintenir l’équilibre entre la vie et l’art, en élevant ensemble cinq enfants et en vivant temporairement dans la pauvreté?

Le film sur Erica et Gian Pedretti s’appuie sur la sensualité des travaux qu’ils réunissent pour leur probablement dernière exposition commune, et reflète dans des images cinématographiques et des flashbacks l’inhabituel attachement persistant de ce couple. Tous deux sont plutôt économes en paroles concernant eux-mêmes et de leur art – il reste donc les observations cinématographiques des personnes et de leurs oeuvres, afin que les spectateurs puissent vivre la poésie et la beauté de ce mode de travail et de vie particuliers.

Dans ce voyage cinématographique les deux artistes partagent leur monde avec nous par leur pensée et leur créativité, leur passé et leur quotidien. Avec leur sagesse, ils nous ouvrent les yeux sur la beauté et l’amour des gens comme eux les vivent : leur héritage pour la postérité.